Les normes ISO « pilotent » l’innovation et le développement durable

« L'innovation et l'économie du développement durable » a été le thème central de deux tables rondes réunissant des experts de haut niveau lors de la séance publique organisée le 20 septembre dans le cadre de la 35e Assemblée générale de l'ISO (tenue les 19 et 21 septembre) à San Diego, États-Unis.

Cette séance publique a été l’occasion pour les parties prenantes du monde entier – y compris des personnalités du monde des affaires – de bien cerner les enjeux actuels en matière d’innovation et d’économie du développement durable, et d’examiner les actions engagées, les améliorations à réaliser, et l’apport que les normes pourraient offrir dans cette perspective.

Organisée autour de deux tables rondes, la séance publique a abordé les attentes en matière de normalisation internationale dans ce domaine et mis en avant un certain nombre de réalisations exemplaires dans le monde entier. Une grande place à l’interaction a été ménagée par des ateliers de réflexion en petits groupes qui ont permis d’éclaircir et de mettre en avant les idées qu’il sera recommandé à l’ISO d’approfondir.

Torsten Bahke, Directeur du DIN, membre de l'ISO pour l'Allemagne, a prononcé l’exposé liminaire en soulignant l'importance des Normes internationales: « les défis mondiaux appellent des solutions mondiales et l'ISO, au travers de ses membres nationaux et des organisations en liaison, dispose d'un cadre unique pour réunir les compétences internationales capables de développer ces solutions et de les diffuser avec méthode et efficacité. Grâce aux normes ISO, les solutions novatrices peuvent être transférées aux pays en développement, et leurs avantages peuvent ainsi être mis à profit dans le monde entier. »

Les intervenants lors de la table ronde du matin qui portait sur les Normes internationales en appui au développement durable. De gauche à droite : Declan Meally, Chef du Département de l'Autorité de l'énergie durable d’Irlande ; Chad Gilless, Responsable des services professionnels, gestion de l'énergie Stratégie, EnerNOC (États-Unis), Mme Denise Naguib, Vice-présidente, Développement durable et diversité des fournisseurs, Marriott International, Inc., (États-Unis); Haroldo Mattos de Lemos, Vice-président de l'ISO/TC 207, Président du Conseil technique de l'ABNT (Brésil), et Président de l'Instituto Brasil PNUMA (Comité brésilien du Programme des Nations Unies pour l'environnement) et Torsten Bahke, Directeur du DIN, membre de l’ISO pour l'Allemagne.

Dans le cadre de la première table ronde, Mme Denise Naguib, Vice-présidente, Développement durable et fournisseurs, Marriott International, Inc. (États-Unis), a présenté, dans son exposé, la stratégie de développement durable et la démarche dans laquelle Marriott s’est engagé, ainsi que la mise en place, avec des partenaires du secteur hôtelier, d'une méthodologie commune pour la réduction de l’empreinte carbone.

Elle a insisté sur le fait que l’adoption d’une approche systématique dans l’optique du développement durable a aidé Marriott à y parvenir et à stimuler l'innovation dans les 3700 hôtels et propriétés que l’entreprise exploite dans le monde entier.

« Dans notre secteur, nous avons travaillé ensemble pour nous aligner sur la méthodologie que nous pouvons tous utiliser pour progresser dans la démarche et qui nous permet d’établir, avec nos clients, des communications cohérentes sur notre empreinte carbone » a-t-elle observé.

Expliquant à quel point la notion de développement durable dans le cadre de l’hôtellerie n’est pas facile à définir – d’où l'importance des normes – elle a déclaré: « La valeur de la démarche qu’offrent les normes est très importante pour mieux communiquer avec nos clients, y compris sur le recours à la norme ISO 14001 relative au management environnemental. »

« L’appui des normes est des plus utiles dans l'industrie hôtelière, en les suivant nous savons que nous sommes dans la bonne voie et que nous accompagnons le développement durable. »

L’allocution de présentation pour la deuxième table ronde (axée sur l'innovation) de la séance publique a été prononcée par Phil McKinney, consultant dans le domaine de l’innovation, ancien Vice-président et Directeur de la technologie du Groupe des systèmes personnels de Hewlett-Packard. Il avait choisi pour thème: «La normalisation dans un effort commun d'innovation pour favoriser le développement durable ».

Les intervenants lors de la table ronde de l’après-midi sur les Normes internationales en appui à l'innovation. De gauche à droite : Patrick MacLeamy, Directeur général, HOK Architects (Norvège); Phil McKinney, Vice-président et Directeur de la technologie du Groupe des systèmes personnels de Hewlett-Packard, Jacques Lair, Président de l'ISO/TC 268; Rajan Rajeev, Directeur, Gestion des produits, Qualcomm Life Inc. (États-Unis), et Torsten Bahke, Directeur du DIN.

Relevant que l’avantage compétitif primordial que toute organisation recherche est celui de gagner du temps, il a insisté sur le fait qu’il importe de raccourcir le cycle du développement dans son ensemble, y compris celui de l’élaboration des normes pour que « le travail que nous faisons aujourd'hui puisse dès maintenant avoir un effet, et non pas dans cinq ou dix ans.

« L'innovation est le moteur de notre économie », a-t-il dit, «Je crois au succès d’un effort commun d'innovation».

Pour M. McKinney, la réussite des normes suppose la mobilisation d’un plus grand nombre de personnes et la promotion des meilleures idées.

« L’effet d’échelle présente un énorme avantage, a-t-il fait observer, tant au niveau de l’élaboration de nouvelles normes qu’à celui de l’innovation dont il permet de corriger le décalage et de combler le retard. »

Lors des ateliers de réflexion qui ont suivi les exposés de présentation des tables rondes, d'éminents experts de différents pays (Brésil, France, Irlande, Norvège et États-Unis) ont tour à tour pris la parole.

Le texte des exposés, ainsi qu'un résumé des débats, seront mis à disposition sur le site Web de l'ISO. Dans l’intervalle, le programme de la séance publique peut être consulté sur le site de l’ISO.


Source : www.iso.org/iso/fr